Comment suivre le calendrier maya ?



Comment suivre le calendrier maya à l’heure actuelle ? Après plus de 500 ans de silence, les connaissances sur le calendrier refont surface depuis plusieurs années. L’étape suivante est logiquement de se demander ce que l’on peut faire avec le calendrier maya dans la vie quotidienne. Je vais tenter dans cette page une première approche. N’hésitez pas à me contacter si vous avez d’autres idées...


A l’époque des anciens mayas...

A cette époque, tous les secteurs de la vie des anciens mayas étaient codifiés par le calendrier et cela commençait logiquement à la naissance. Le prénom choisi pour les nouveaux nés était invariablement l’intention et le glyphe du jour de naissance. Le contenu des prières, le régime alimentaire, la médecine, la divination ou encore la politique étaient également codifiés par le calendrier. Certaines de ces pratiques sont encore en usage aujourd’hui dans les communautés mayas du Guatemala.


... et de nos jours

De nos jours, dans nos sociétés, il ne s’agit pas de suivre le calendrier comme un maya de l’époque classique, ne serait-ce que parce que certaines des connaissances nécessaires à une telle pratique n’ont pas été révélées par les gardiens des jours mayas et restent donc leur domaine réservé.

Ce que nous pouvons faire est au minima d’avoir conscience des énergies véhiculées et, si on le peut, de se mettre en accord avec elles en agissant dans leur sens. Ces énergies proviennent des différents cycles du calendrier maya :  les unials, les trecenas et enfin les jours eux-mêmes.


Les Unials

Les unials sont des successions de 20 jours commençant par un jour IMIX et finissant par un jour AHAU. IMIX est le jour de l’émergence, AHAU est le jour de la lumière et de l’accomplissement. Ce qui naît en IMIX finit par rayonner en AHAU.

Comme les ciels, les unials sont gouvernés par les énergies des 13 nombres et sont soit des “jours” soit des “nuits”. Les “jours” sont des période d’action et les “nuits” de périodes de repos ou de résistance.

Le jour ETZNAB est le 18 ème jour de l’unial. C’est le jour des choix, le jour où l’on doit trancher et se décider.

Dans un tour de TZOLK’IN il y a 13 unials, soit 7 “jours”, 6 “nuits” et 13 jours ETZNAB.

Par exemple, aujourd’hui, le 24 septembre 2010, nous commençons le septième unial, l’unial central du TZOLK’IN. C’est un unial gouverné par le septième nombre (énergie de révélation et de prolifération) et donc un unial de “jour” puisque le numéro de l’intention est impair.


Les Trecenas

Les trecenas sont des successions de 13 jours commençant par un jour de nombre 1 et finissant par un jour de nombre 13. La trecena actuelle est indiquée sur la page d’accueil du site. Chaque trecena a une page dédiée. L’énergie de chaque trecena est expliquée dans ces pages.

Pour les trecenas, les jours à retenir est le jour de nombre 1 ou l’énergie de la trecena est “ensemencée” et le jour de nombre 8 où l’énergie de la trecena est à la fois la plus forte et la plus stable.

Dans un tour de TZOLK’IN il y a 20 trecenas.

Par exemple, aujourd’hui, le 24 septembre 2010, nous sommes le quatrième jour de la trecena ETZNAB.


Les Jours

Il y a enfin les énergies des jours eux-mêmes. IMIX est par exemple le jour des débuts, IK celui du vent donc de la dissémination donc des contacts et ainsi de suite. A ce sujet voir les description des glyphes de jour.

A l’énergie du glyphe, il faut ajouter celle du nombre associé. L’énergie du nombre 1 est celle de l’ensemencement, celle du nombre 4 de la stabilité, etc. A ce sujet voir la page sur les nombres.

Par exemple, aujourd’hui, le 24 septembre 2010, nous sommes le 4-IMIX : le jour de la “stabilité (nombre 4) du commencement (IMIX)”.


Prendre conscience

Prendre conscience des énergies du glyphe et de l’intention du jour peut être fait en indiquant ces informations sur un calendrier grégorien, en déplaçant une pierre ou un magnet sur un TZOLK’IN en forme d’unial, ou encore en tournant les pages d’un éphéméride maya (J’utilise quant à moi le “Mayan Tzolkin Flip Calendar”). L’important n’est pas l’objet, mais de prendre conscience des changements de jour et donc d’énergie par une action physique.

Vous pouvez également tenir un journal où vous indiquez ce qui vous arrive avec l’indication de la date grégorienne et du jour du TZOLK’IN afin de faire la connexion, là aussi par une action consciente, entre les événements et les énergies des jours. En relisant le journal  par la suite, les relations entre les événements et les glyphes de jour pourront vous apparaître plus facilement.