ETZNAB  Obsidienne

              ets’ nab


« Un guérisseur...  a curandero... également très courageux...»

                                               Le Livre de Chilam Balam de Kaua.



Le glyphe représente :   la réflexion d’une image (droite et gauche et haut et bas) ou la lame d’un couteau

Direction : Nord

Signification : Couteau, Miroir, la conscience de la dualité

Lieux énergétiques : Cascades, Grottes, Cavernes et Orages

Symbolisme : ETZNAB, l’obsidienne, le miroir. Cette double signification vient du fait que les mayas utilisaient l’obsidienne aussi bien pour confectionner des armes que des miroirs. Dans les deux cas, le symbole est celui de la dualité. Prendre conscience de la dualité c’est utiliser le miroir formé par la surface vitrée de l’obsidienne. Choisir entre l’un des termes de la dualité c’est prendre conscience du conflit inhérent à la dualité et choisir sa voie, armé du tranchant de l’obsidienne.  ETZNAB est associé à l’image du guerrier spirituel qui fait face à la vérité avec force et qui choisit le chemin moral et éthique au travers de ses actions.

Le couteau symbolique formé par le tranchant de l’obsidienne est lui-même un symbole de dualité. En choisissant où trancher, il peut aussi bien guérir comme le scalpel d’un chirurgien ou détruire comme l’épée d’un soldat.


Personnalité : Devenir conscient de la dualité revient à voir le monde comme une suite de conflits. Choisir un des deux côtés d’une dualité, c’est entrer en conflit avec l’autre. ETZNAB est considéré comme un glyphe difficile parce que ses natifs sont souvent en conflit.

Cette conscience de la dualité leur fait voir le monde sous un jour manichéen. Tout est blanc ou noir, bon ou mauvais. Les natifs ETZNAB sont prompts à prendre parti et à agir jusqu’à se sacrifier pour les autres : la facette épée de l’obsidienne. Ils font aussi de bons guérisseurs ou médecins parce qu’ils savent “où trancher” : l’aspect scalpel de l’obsidienne.

L’harmonie est le mot-clef pour les natifs ETZNAB. Ils doivent apprendre à utiliser leur don de discrimination et non en être victime : régler des conflits plutôt que les provoquer.

Le miroir est une autre facette de l’obsidienne. Les méso-américains utilisaient la surface de l’obsidienne comme miroir. Le miroir c’est la dualité, c’est aussi l’image de soi. L’apparence peut relever une grande importante pour les natifs ETZNAB, notamment les femmes ETZNAB, jusqu’à les conduire à vouloir la modifier.


ETZNAB célèbres : Sophia Loren (9-ETZNAB).


Mots clefs : Pratique, social, manichéen, difficulté dans les relations humaines, tendance à l’auto-sacrifice.


Défi de vie : Régler des conflits plutôt que les déclencher.


Solution de vie : Cultiver l’harmonie.


Un bon jour pour :   Prendre du temps pour la réflexion et l’introspection


Les jours ETZNAB : En ces jours, nous demandons la sécurité et le règlement de tous les conflits. C’est également un jour favorable pour tout ce qui touche à la guérison.


1-ETZNAB : début de la  trecena ETZNAB.

6-ETZNAB : Les jours ETZNAB pairs expriment plus facilement leur côté positif que les impairs et le jour 6-ETZNAB est celui où l’énergie est équilibrée (le pendant du jour 8). C’est un jour pour transformer un conflit en guérison, mettre un terme aux disharmonies dans la famille ou la communauté ou encore être totalement honnête en ce qui concerne l’argent ou le sexe.

8-ETZNAB : Crête de la trecena CHUEN (Singe).  Les jours « 8 » sont propices aux prières et aux cérémonies car l’énergie de la trecena est à la fois puissante et équilibrée. 



glyph design by mayanmajix.com