MULUC, l’eau, l’offrande. Ce glyphe symbolise les émotions, l’imagination, l’intuition, la coupe de gratitude, l’essence de la vie. Il représente l’offrande de gratitude pour l’eau et la vie.

Le mot maya MULUC signifie  “quelque chose qui se rassemble ou est recueilli”. Ceci se réfère aux nuages de pluie qui se rassemblent avant une tempête. Selon Kenneth Johnson, les mayas pensaient que le pouvoir et l’énergie de la pluie étaient conservés dans des vasques gardés par les Chacs, les aides du dieu de la pluie. Durant une pluie, les Chacs versaient l’eau d’abondance de ces vasques.

MULUC symbolise aussi le jade, une pierre qui était sacrée et précieuse pour les mayas.

La crête de cette trecena est formée de 6-IX (jaguar), 7-MEN (aigle) et 8-CIB (sagesse). IX est la source de pouvoir et d’énergie du “monde du dessous”, le soleil de minuit. MEN est la source de pouvoir et d’énergie du “monde du dessus”, le soleil du jour. CIB est le nettoyeur karmique.

Cette crête offre de puissantes énergies pour se purifier de vieux schémas émotionnels et accepter le changement. Il est intéressant de constater que cette purification débute juste après le nettoyage effectué dans la trecena de la sagesse.


Durant cette trecena, utilisons l’énergie de l’eau pour couvrir l’univers de gratitude pour l’eau et la vie qu’elle crée.  Comme le dit Ian Xel Lungold : “c’est un bon jour pour offrir ses remerciements pour toute la création”.

glyph design by mayanmajix.com 
texte inspiré des pages trecena de William and Viola Welsch

L’eau est utilisée par les mayas comme offrande cérémonielle. Elle est particulièrement efficace pour des guérisons ou purification de groupe, pour libérer les énergies négatives et accepter le changement.