Structure d’une
date maya classique


Les mayas ont toujours eu un rapport particulier avec le temps. A l’époque maya classique (entre 250 et 900 AD), la date d’un jour donné était composée d’un assemblage de 3 à 5 dates, chacune issue d’un calendrier différent, chacune correspondant à une façon différente d’identifier le jour en question.


Série Initiale et Série Supplémentaire

Parmi les calendriers utilisés, on distingue :

  1. -La Série Initiale (Initial Series) qui regroupe les calendriers qui sont toujours présents dans une date classique,

  2. -La Série Supplémentaire (Supplementary Series) qui regroupe les calendriers optionnels.


Détail de la Série Initiale

La Série Initiale est composée, dans l’ordre :

  1. -du compte long qui est un compte de jours à partir d’une date initiale,

  2. -du TZOLK’IN qui est le calendrier sacré,

  3. -et du HAAB qui est le calendrier solaire.


Détail de la Série Supplémentaire

La Série Supplémentaire, quand elle est présente, s’insère entre le TZOLK’IN et le HAAB et est composée, dans l’ordre :

  1. -du seigneur de la nuit qui est une sorte de semainier,

  2. -et du calendrier lunaire qui suit les phases de la Lune.


Ecriture d’une date classique

Une date classique est un ensemble de 7 à 12 glyphes précédés d’un glyphe d’introduction appelé Initial Series Introductory Glyph ou ISIG. Nous avons donc :

  1. -Le Glyphe ISIG,

  2. -La série initiale (IS) comprenant :

le Compte Long (CL) : 5 glyphes avec chacun un nombre associé,

le TZOLK’IN (TZ) : 1 glyphe de jour avec un nombre associé,

le HAAB (HA) ; 1 glyphe de mois avec un nombre associé.

  1. -La série supplémentaire (SS) comprenant :

le seigneur de la nuit (SN) : 1 glyphe identifiant le dieu du jour,

la série lunaire (SL) composée en général de 4 glyphes (parfois plus) indiquant le nombre de jours écoulés depuis la dernière nouvelle lune, la position de la lune dans son cycle, la déesse associée à cette phase et la durée de la lunaison (29 ou 30 jours).


Le glyphe ISIG peut être écrit sur une ou deux colonnes, ce qui donne pour une date composée uniquement de la série initiale :

ISIG

CL BAKTUN

CL KATUN

CL WINAL

CL TUN

CL

KIN

TZ

HA

ISIG

CL KATUN

CL TUN

CL

KIN

CL WINAL

CL BAKTUN

TZ

HA

OU

Et avec la série supplémentaire :

ISIG

TZ

SN

ISIG

TZ

OU

SL

SL

SL

SL

HA

CL BAKTUN

CL KATUN

CL WINAL

CL

TUN

CL

KIN

CL KATUN

CL

TUN

CL

KIN

CL WINAL

CL BAKTUN

SN

SL

SL

SL

SL

HA

Quelques exemples d’inscription de date classique

ISIG

CL

9 BAKTUN

CL

0 KATUN

CL

19 TUN

CL

2 WINAL

CL

4 KIN

TZ

2 KAN

SN

G3

HAAB

2 YAX

SERIE LUNAIRE

SERIE LUNAIRE

9.0.19.2.4, 2 Kan 2 Yax (16 Octobre 454)

9.16.1.0.0, 13 Ahau 8 Sek (3 mai 752)

ISIG

CL

9 BAKTUN

CL

17 TUN

CL

12 WINAL

CL

14 KIN

TZ

11 IMIX

SN

G6

HAAB

7 ZOTZ

CL

12 KATUN

9.12.17.12.14; 11 Imix 7 Zotz